ASSISTANCE A MAITRISE D'OUVRAGE - ENERGIE

Mise en place d'un homme ou d'une cellule énergie

Les premières interventions du Cabinet BERNARD vers 1975 aboutirent vite à une conclusion :


aucune amélioration énergétique, si sophistiquée soit-elle, ne donne de résultats sans qu’un ou plusieurs hommes motivés et compétents n’en assure la mise en oeuvre et le suivi.


Cette évidence entraîna très vite la création de ces postes dans l’industrie (ils existaient déjà chez les gros consommateurs). Mais dans les collectivités territoriales ce concept était si révolutionnaire que la grille des qualifications ne prévoyait rien ! Les fondateurs du Cabinet se souviennent d’avoir été défendre cette idée au ministère de l’Intérieur (Direction Générale des Collectivités Locales)....
Dès 1976, la ville de Colombes (Hauts-de-Seine) nomma un jeune ingénieur subdivisionnaire « énergéticien communal ». D’autres villes suivirent, certaines mettant en place non une personne, mais une « cellule énergie ». Le Centre de Formation des Personnels Communaux (devenu depuis CNFPT) fit trois éditions successives du livre de P.A. BERNARD « l’énergie et la ville », le diffusant dans toutes les communes de plus de 5000 habitants. La p. 15 de la 3° édition (1) , chapitre II, Préambules à l’action énergétique, met en tête des actions la mise en place d’un « homme énergie » dont les 9 fonctions sont définies p. 16.
Et le CFPC organisa plusieurs dizaines de stages pour former ces « hommes énergie » (2) . Si quelques uns sont toujours en place, avec des résultats prouvés (nous suivons certaines villes depuis plus de 20 ans et avons fait des bilan de 10, 20 ans de gestion énergétique pour d’autres), beaucoup ont disparu avec le reflux des cours du pétrole.

Pour les structures ne disposant pas des ressources nécessaire à la création de cette cellule, le Cabinet BERNARD propose des contrats d'énergéticien à temps partagé.

 


(1) le CNFPT n’a pas réédité ce livre.
(2) Nous pouvons toujours organiser de telles formations comme nous l’avons fait parfois pour un nombre minimal de stagiaires